Index de l'article

Nous étions une petite dizaine, de Quaëdypre, Hoymille, Steene et Bergues à nous être retrouvées, ce dimanche matin 8 novembre, pour une Assemblée Dominicale de la Parole, par visioconférence, une expérience inédite pour nous tous. 

Il y a d’abord eu bien sûr le réglage de quelques problèmes techniques.

Puis la lecture des textes du dimanche.

La lettre de St Paul aux Thessaloniciens a donné lieu à un premier échange particulièrement riche sur notre relation avec nos morts. Moins que l’attente, dont parle Saint Paul, (« C’est difficile d’attendre ») c’est leur présence près de nous que nous avons surtout mise en avant : « Ils sont vivants avec nous, je vis avec eux », dit l’une d’entre nous, « Ils vivent dans notre quotidien, ils m’aident dans certains choix ». Une autre insiste sur le fait que « c’est nous qui les faisons vivre, en faisant mémoire d’eux. Aussi quand la mémoire s’en va … ».

Le passage de l’Evangile de Matthieu (la parabole des jeunes filles prévoyantes et des imprévoyantes) a lui aussi donné lieu à un vrai échange. D’abord sur l’expérience commune de l’invitation et du retard, de l’attente. « Quand on attend vraiment, on se lève, on va regarder… » C’est ce désir qui manque aux jeunes filles imprévoyantes : « Il leur manque l’amour pour le Seigneur, dans la vie de tous les jours. » D’où, en finale, cette porte qui se ferme, non qu’elles ne soient pas invitées, mais il s’agit de « répondre à l’alliance et cette réponse on ne peut la faire que seule. Au moment de la rencontre, je serai seule. » Et en même temps on souligne « l’importance des autres pour vivre sa foi. »

Notre échange n’appelait pas de conclusion. Il n’y en a pas eu d’ailleurs. Mais chacun, même certains qui n'ont rien dit, en a tiré profit.

Enfin, après avoir prié ensemble, nous avons tiré les premières conclusions de cette expérience :

·      D’abord un merci aux moyens de communication qui nous permettent de dépasser l’isolement du confinement.

·      La possibilité ou non d’intervenir dans l’échange a été bien appréciée. D’autant que pouvait exister chez l’un ou l’autre une certaine peur de mettre sa foi en avant.

·      Des suggestions pour améliorer la prochaine ADP, dimanche prochain : envoi du déroulement à l’avance, détermination des rôles, insertion de la musique…

Une expérience réussie donc. Un grand merci à tous.

Et rendez-vous dimanche 15 Novembre à 10h.30.