Index de l'article

Témoignages.
Témoignage 2016.
Témoignage 2017.         Un chemin que certains font si souvent.
Témoignage 2018.

 

Ultreïa!Ultreïa! E sus eia, Deus adjuva nos!

 Par Cécile et Pierre.

Le Puy-enVelay-Saint-Jacques-de-Compostelle. Arles-Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

Nous avons parcouru ensemble, à deux,  ce(s) Chemin(s) des Etoiles.

Un chemin où le corps est mis à l’épreuve; mais n’exagérons pas: après quelques jours d’adaptation cela devient un plaisir dans l’effort.

Un chemin, où les paysages et l’architecture vous rappellent la beauté de la Création.

Un chemin de rencontres: des pèlerins  en  marche, avec des motivations très variées, mais qui se retrouvent sur le chemin, pour vivre une aventure humaine, pleine de gaieté, d’amitié et de surprises. Pourquoi tant de nations différentes convergent ainsi vers le Saint Tombeau? Ce chemin a bien une âme!

Un chemin de liberté, de légèreté (malgré le poids du sac à dos).

Un chemin où l’on se pose (faute de se reposer) pour prendre du recul par rapport au quotidien; après quelques jours de marche, on oublie tout (ou presque car on songe aussi à manger et à dormir); on se cherche soi-même, c’est un regard en soi; mais c’est un chemin où la vie prend tout son sens!

Un chemin où l'on rencontre le Seigneur au fond de son coeur. 

Et vous dans tout cela, direz vous?
Nous étions heureux de faire ce parcours en couple, ensemble; tantôt la main dans la main, tantôt recherchant plus de liberté dans nos mouvements, ou plus d’indépendance et de recueillement dans la prière personnelle; mais nous étions en harmonie, au diapason.

Que de richesses dans nos rencontres, quand nous nous  côtoyons sur le chemin ou quand nous avons l’occasion de nous retrouver le soir, autour d’une tablée conviviale ou au cours d’une célébration eucharistique ou d’une bénédiction de pèlerins. Avec quelle spontanéité nous avons échangé sur notre culture, notre vie, nos joies et nos peines! Quel plaisir aussi de partager avec beaucoup de jeunes, si semblables dans leur cœur à nos enfants.

Nous nous  sommes  donné du temps pour rechercher les valeurs essentielles dans notre vie: les valeurs de  simplicité, de sobriété, d’acceptation de l’imprévu, du regard sur les autres nous ont interpellés. Nous avons découvert beaucoup de signes (comme Dieu sait nous en donner) d’humanité et d’humilité (la vie en dortoirs dans les «albergues» en est un exemple, car il n’est pas toujours facile de renoncer à son confort).





 Nous avons, dans cet espace hors du temps
, consacré beaucoup de  temps à la prière et à la méditation. La Vierge Marie était bien présente dans    cette démarche, elle qui est très vénérée sur le Chemin en Espagne.

 Dans cet espace de liberté et de sérénité, le  Seigneur nous a fait bien  des clins d’œil au cours de nos journées. Et le contact avec la nature  nous invite à rendre grâce. Cette parole, lue dans une des nombreuses  églises,  résonne encore  en nos cœurs: «N’ayez pas peur»! En avant! Le  Christ nous attend les bras ouverts. Il a besoin de nous pour changer ce  monde, mais à partir de notre changement personnel!

 Beaucoup d’émotion aussi à l’arrivée à Santiago, aboutissement de nos  efforts, symbole de cette humanité partagée, reconnaissants à Saint  Jacques, La Vierge Marie et à notre Dieu Trinité.

 




Prière du Père Antoine
qui bénit Alix de Saint André, auteur du livre «En avant, route!»:

            Dieu tout puissant,

            Tu ne cesses de montrer ta bonté à ceux qui t’aiment
            Et tu te laisses trouver par ceux qui te cherchent,

Sois favorable à tes serviteurs qui partent en pèlerinage.

Dirige leur chemin suivant ta volonté:

Sois pour eux un ombrage dans la chaleur du jour,

Une lumière dans l’obscurité de la nuit,

Un soulagement dans la fatigue,

Afin qu’ils parviennent heureusement sous ta garde

Au terme de leur route.

Par Jésus le Christ, Notre Seigneur.

 

Amen!