Index de l'article


 

Quaëdypre, samedi 14 décembre 2019.

 

3ième dimanche de l’Avent.


Aujourd’hui la liturgie habille le prêtre de rose.
 Elle ne le fait que deux fois par an : au 3ième dimanche de l’Avent et au 4ème dimanche de carême.
Aujourd’hui le rose, mais habituellement c’est le violet en attendant le blanc.
Nous sommes à mi-chemin avant le blanc.

Ce week-end c’est celui de la joie.
Nous sommes à la fois triste et étonné avec Jean-Baptiste en prison, avec pour la famille de Xavier aujourd’hui mort pour qui nous célébrons la messe de communauté.
La joie c’est être dans l’attente, c’est être dans le temps de la patience.
En cette période nous attendons avec patience nos cadeaux.

En ce temps de l’Avent nous connaissons bien les sacrements du Baptême, de l’Eucharistie (La communion) et du Mariage.
Non les funérailles ne sont pas un sacrement.
Mais connaissons-nous les 4 autres sacrements ?
Il y a le sacrement de la Réconciliation (La confession), de la Confirmation, des Malades et le sacrement de l’Ordre où par exemple le prêtre s’engage.
Cela fait 7 sacrements, 7 thèmes que l’on retrouve tout au long de l’évangile.
Ce mercredi 18 décembre à partir de 15h il y aura dans toutes les paroisses un temps individuel pour la réconciliation (la confession).
Vous pouvez toujours aller dans la paroisse voisine si vous ne souhaitez pas rencontrer votre prête. Mais attention si vous ne souhaitez pas aller voir Père Armel, sachez que ce mercredi 18 décembre je serai à Rexpoede.
Puis je vous propose un temps de réconciliation collective à Bierne à 19h ce mercredi 18 décembre 2019.

Dans l’évangile de dimanche dernier, 2ième dimanche de l’Avent il y avait une voix forte, une voix qui vivre, une voix qui dénonce, une voix qui critique ce qui est arrivé.
C’est la voix de Jean Baptiste.
C’est homme est habillé simplement, il n’est pas habillé comme un roi.
Il vit simplement et il annonce sa venue. Cet homme est un prophète.

Aujourd’hui, Jean-Baptiste est en prison.
Il est en prison car il a dit que l’on ne peut pas prendre la femme de son frère.
Mais de la prison, il garde une oreille attentive.
De la prison, sa voix est intelligente.
Il envoie ses disciples auprès de Jésus pour savoir si c’est bien lui celui qui est attendu.
Comme nous il a besoin de savoir.

Alors dans cette semaine de la joie, malgré toutes nos difficultés du quotidien, Sourions.

Amen.