Index de l'article

 



Bergues le 17 avril 2020



 

Chers Amis (Paroissiens, Paroissiennes),

 

Dans l’octave de Pâques, il est encore temps de parler de la résurrection de Jésus. Dans la nuit de Pâques, le « Fils de l’Homme » a prouvé qu’il pouvait s’envoler vers d’autres contrées. Je pensais vous voir à Pâques afin de vous parler de vive voix, mais cet imprévisible et impitoyable virus (Covid-19) ne nous a pas donné la chance de se retrouver cette année, une Pâques inédite dans l’histoire de l’humanité, surtout pour les chrétiens. Malgré le confinement imposé pour le bien de tous, de là où je suis, je peux vous dire qu’« Il est vivant, Il est ressuscité ».

 

Chaque année, la radio trottoir a toujours annoncé mon départ de cette paroisse sans succès. Certains ont toujours tenté de prêcher le faux pour espérer recueillir le vrai. Depuis le passage de mon Evêque, plusieurs parmi vous continuent leurs investigations dans ce sens. Au lieu de vous voir souffrir du manque d’infos (au point d’en inventer parfois), je viens moi-même vous donner de mes nouvelles. La Résurrection de Jésus est une Bonne nouvelle pour ses amis (puisque c’est une victoire contre le mal), mais c’est aussi une mauvaise nouvelle pour ses détracteurs. Par contre s’il est question du départ du Père Armel de cette paroisse, cela sera une bonne nouvelle pour ceux qui ne l’apprécient pas trop et une très mauvaise pour ses amis, ses admirateurs, ses servants d’autel.

 

Au début du mois de janvier, j’avais mis à votre disposition un message (les vœux, un peu trop philosophique j’avoue) qui aurait pu mettre tout esprit averti sur ce qui allait arriver. Je vous recommande de le retrouver (voir site de la paroisse) et de le relire si possible. Bien qu’étant au courant depuis deux ans de ce qui allait arriver, la présence de mon Evêque dernièrement dans notre paroisse a contribué à une discussion raisonnable sur cette hypothèse. A l’instar de Pâques qui est le passage d’un lieu à un autre, je suis appelé à m’envoler vers d’autres horizons, vers d’autres responsabilités.

 

Ne pouvant pas rentrer dans mon pays cet été (en attendant la réouverture des frontières), je reste parmi vous jusqu’au mois de septembre, question d’assurer quelques baptêmes, mariages et autres événements (si l’Etat nous le permet). J’espère vous dire au-revoir avant la fin du mois de septembre au cours d’une messe festive comme mon équipe des musiciens sait le faire, mais il faut encore que ce fameux virus ne nous dicte pas d’autres décisions.

 

Vous savez bien que je vous aime tous (même ceux qui ne m’aiment pas). Mon successeur est un prêtre retraité mais valide, Michel Petitprez, que certains connaissent déjà, qui sera l’administrateur de la paroisse St Bertin St Joseph de la Colme. Que le Ressuscité nous aide à traverser cette période de turbulence afin de se retrouver en bonne santé prochainement lors des messes dominicales. Bonne suite de confinement, bon temps pascal à toutes et à tous. Avec toute mon affection et ma reconnaissance.

 P. Armel MBELLA A